Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Venez partager et commenter ( dans le respect svp ) , ceci est un blog de brainstorming pour ceux et celles qui sont éveillés face à la réalité.

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Soleil_cycle24, #RADIOACTIVITÉ+

Voici un exemple de ce que j'observe et tente d'explique depuis quelques années. Pour plusieurs je devrais observer une hausse de mes résultats lors de réception d'éjections de masse coronale où lors des possibles tempêtes de radiation qui précèdent la tempête magnétique. Il est important de comprendre que lorsqu'une tache entre en éruption, il suffit d'une trentaine de minutes pour que les protons rejoignent la Terre et absorbent nos signaux HF . Nous étions en tempête de radiation S1 depuis le 14 juillet.

Celle-ci est terminée et nous sommes maintenant en tempête magnétique qui elle débute généralement 2 à 3 jours après ladite éruption. Une tempête modérée (G2) est prévue pour aujourd'hui et demain. Mais je ne serais pas étonné de voir brièvement un niveau G3 car la densité a changé brusquement dans les dernières heures. Signifiant que ce vent de particules a été compressé par l'autre rafale plus puissante qui la suit de près. Voir la ligne orange sur cette photo:

 

C'est-à-dire que ce que nous observons en ce moment est probablement un double impact (ou très rapproché) de la réception de particules provenant du trou coronal qui nous faisait face quelques jours AVANT l'éruption de la tache 2665 et de son éjection de masse coronale. Car elle est arrivée 24 h plus tôt que ce que les modèles anticipaient. Nous pourrions aussi ne pas dépasser le niveau G2 car tout dépend également de la densité. Observez le ciel ce soir pour de possibles aurores! 

 

À CE JOUR, JE N'AI JAMAIS PU FAIRE DE LIEN ENTRE LES TEMPÊTES SOLAIRES ET MES PICS ÉLEVÉS DANS LES PRÉCIPITATIONS. Sauf le fait que lorsque le SOLEIL EST ACTIF je ne détecte aucun pic majeur et lorsqu'il est calme, voir trop calme, MES RÉSULTATS AUGMENTENT. Ceci n'est qu'une partie des faits observés, car il y a aussi la direction des courants atmosphériques de surface ( secteur nord ) et les pics saisonniers ( automne ). 

Ce matin il y a eu une courte averse et j'ai obtenu des résultats très normaux. 40.1 CPM et 44.1 CPM. 

 

L'AUGMENTATION DE LA RADIOACTIVITÉ DANS LES PRÉCIPITATIONS QUE J'OBSERVE DEPUIS QUELQUES ANNÉES PROVIENT CERTAINEMENT D'UN MÉLANGE DE RADIATIONS TELLURIQUES ET COSMIQUES. Il peut y avoir une légère hausse de radiation provenant de la chaîne de désintégration de l'Uranium ( radon, plomb, bismuth etc ) lorsque la pression atmosphérique est basse ( comme dans une maison lorsqu'on a un foyer à l'étage, la pression fait monter le radon dans les fondations ). Mais les pics très élevés comme mon record de 243.1 CPM sur les précipitations en décembre 2016 prennent très fort probablement origine dans le bombardement de particules cosmiques primaires et SECONDAIRES. Comme les neutrons qui ont plus ou moins 12 minutes de demi-vie. IL EST IMPORTANT DE COMPRENDRE ICI QUE JE SUIS TÉMOIN DIRECT DE CES PHÉNOMÈNES. Je suis en mesure de confirmer d'autres études scientifiques qui prouvent aussi la hausse des rayonnements cosmiques.  

Je m'attends à des pics particulièrement importants d'ici 2019-2020. Et voir beaucoup d'impacts au niveau des bouleversements terrestres et météorologiques. Augmentation significative de la couverture nuageuse et par conséquent du forçage radiatif négatif ( albédo ). Je reviendrai en détails sur le sujet et beaucoup plus dans la suite de la série vidéo. 

Voici une mise à jour du graphique sur la radioactivité dans les précipitations de décembre 2013 à ce matin. Les résultats de l'automne 2017 seront très importants! 

 

Commenter cet article

Corpus 17/07/2017 16:49

Bonjour Carlos,

Ouille, graphique en dents de scie et à la hausse. Je me demandais (sur conscience du peuple) si ce gigantesque trou coronal (mangnétospghère affaibli) et ses effets pouvaient affecter les centrales nucléaires.

Or, il y a une augmentation des cpm dans plusieurs centrales nucléaires à travers le monde, dont aux États-Unis c'est saisissant(voir sur Nuclear Emergency Tracking Center, netc.com). Comme tout est pour ainsi dire en interrelation, pourrait-on établir une corrélation ?
Corpus
p.s. : ai regardé le ciel montréalais dimanche soir, même si c'était très couvert. Pas vu d'aurores ni autres effets luminescents.