Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Venez partager et commenter ( dans le respect svp ) , ceci est un blog de brainstorming pour ceux et celles qui sont éveillés face à la réalité.

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Climatologie, #Météorologie

J'ai volontairement corrigé le titre de l'article car depuis que la réalité ne colle plus avec un réchauffement climatique anthropique, ils utilisent "changements" climatiques. Ils sont incapables de s'assumer ! 

Dans cet article paru hier, il est notamment mentionné que les ouragans sont aggravés par l'AUGMENTATION DU NIVEAU DES OCÉANS QUI EST ASSURÉMENT D'ORIGINE ANTHROPIQUE. Une citation d'Andrew Dessler,  professeur en science atmosphérique. Or, non seulement il n'y a RIEN de dramatique dans l'augmentation du niveau des mers, celle-ci n'a connu AUCUNE FLUCTUATION MAJEURE ET/OU ACCÉLÉRATION DEPUIS LE DÉBUT DE L'ÈRE INDUSTRIELLE. Sauf en ce qui a trait aux données satellitaires de la NASA qui semblent avoir doublé la soi-disante hausse depuis le début de leur collecte en 1993. Les MARÉGRAPHES CONTINUENT DE DÉMONTRER QU'IL N'Y A AUCUNE ACCÉLÉRATION. 

Comme si ce n'était pas assez, ces mêmes données marégraphiques de la NASA CONCORDENT AUCUNEMENT avec les autres modèles. 

L'augmentation du niveau des océans n'a absolument RIEN d'inquiétant et fait partie d'un PROCESSUS NATUREL en cette période qu'est l'Holocène. 

Les disciples du RÉCHAUFFEMENT climatique anthropique doivent certainement se demander pourquoi la CYCLOGENÈSE (formation de cyclone) DIMINUE !? Leur simple certitude construite sur une équation INCOMPLÈTE n'arrive pas à expliquer pourquoi les cyclones les plus puissants sont absents alors que LA TEMPÉRATURE BAS DES RECORDS DE CHALEURS  ANNÉE APRÈS ANNÉE! Selon EUX bien sûr, on se comprend...

La TROPOPAUSE SURÉLEVÉE vers l'équateur et AFFAISSÉE vers les pôles en cette période où le champ magnétique stellaire est affaibli et que les rayonnements cosmiques sont en hausses, encourage la formation des dépressions vers les pôles (violents orages en Russie, Paris, Québec) ,mais désavantage celles vers l'équateur. 

L'ouragan Harvey est un puissant phénomène météo certes, mais nous avons connu des années bien plus intenses par le passé. En 1886 par exemple :

Article sur ces évènements

PENDANT QUE J'ENTENDS AUX NOUVELLES TÉLÉVISÉES À QUEL POINT L'OURAGAN HARVEY, maintenant rétrogradé en tempête tropicale, EST UNE TEMPÊTE SANS PRÉCÉDENT. Voici son classement officiel selon la pression barométrique : 

Les précipitations sont toutefois assez impressionnantes et cadrent justement dans mes recherches. Notez aussi sa trajectoire en "loupe" qui l'a rend quasi stationnaire. Mais la tempête comme telle, est LOIN d'être la plus puissante à avoir perturber les États-Unis!! Évidemment, plus la société évolue avec la multiplication de ses infrastructures et des dépendances technologiques, plus ces évènements auront des répercussions. 

Voici maintenant la nouvelle journalistique qui gagne la palme d'or d'incohérence de la semaine, c'est de la folie pure et simple! " EST-CE QUE L'OURAGAN HARVEY VA DÉMONTRER À TRUMP QUE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE EXISTE?" (oui j'ai encore corrigé le titre, il ne faut pas les laisser faire).

Je vous épargne la traduction de l'article, voici le lien  .

J'expliquerai en détails la réalité climatique lors de ma conférence à Montréal le 30 septembre 2017. Ce sera une belle occasion pour moi de rencontrer d'autres personnes qui pensent par elles-mêmes et qui osent encore les remises en question dans ce monde d'opinions préfabriquées. 

En terminant, je vous propose un voyage dans le temps avec un grand titre du 30 août 1893 qui sonne exactement comme plusieurs ayant été publiés cette semaine. 

 

Les ouragans et le réchauffement climatique selon le New York Times

Commenter cet article

Chiron 29/08/2017 19:06

Bon Jour,

Vu sur le net, le soleil est dans son minimum, vers un refroidissement?

Carlos Ramirez 30/08/2017 16:30

Bonjour,

Oui, si les variables à l'équation demeurent les mêmes, nous allons tout droit vers un refroidissement.