Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Venez partager et commenter ( dans le respect svp ) , ceci est un blog de brainstorming pour ceux et celles qui sont éveillés face à la réalité.

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Soleil_cycle24, #RADIOACTIVITÉ+

J'ai évidemment profité de ce regain d'énergie assez étonnant du Soleil pour récolter et tester la moindre averse alors que nous étions en sévère tempête magnétique G4 et de radiations S2. Il n'y a eu aucune précipitation depuis la S3 d'hier qui est en pente descendante à S2 au moment d'écrire ces lignes. 

Voici par exemple 2 tests sur 2 échantillons différents collectés en un peu moins de 5 minutes d'intervalle samedi le 9 septembre à 12h52. Ce sont des lectures sur 10 minutes comme toujours pour maximiser la précision (vous devez diviser le chiffre affiché). Le premier résultat a donné 465 coups, donc 46.5 CPM. Le second est probablement le plus bas de l'année avec 383 coups = 38,3 CPM. Je considère 30-35.0 comme la norme.

La même journée (15h40), voici le résultat dans l'air à 1 mètre du sol avec l'appareil à la verticale (pas vers le sol, je le tourne pour prendre le cliché à la fin). 33.9 CPM, alors que dernièrement quand le Soleil était très calme avec un indice Kp de 0-1 et peu de trou coronaux et de taches solaires, j'avais jusqu'à 39.8 CPM. L'indice de l'air varie très peu sans précipitation. 

La veille (vendredi à 14h25):

Voici un autre relevé sur la pluie samedi le 9 septembre à 16h56:

Il y a quelques années, beaucoup m'ont obstiné en me disant que les pics étaient causés par le Soleil, en partie aussi par ma géolocalisation (Québec) et le champ magnétique qui dirige une partie des particules vers les pôles. Mais j'ai énormément de résultats et d'observations qui contredisent cette possibilité (le Soleil). Il s'agit vraisemblemement d'un mélange de rayonnements cosmiques et telluriques. 

Commenter cet article

Isabelle 13/09/2017 15:40

bonjour et grand merci à vous de nous partager toutes ces infos primordiales. J'habite Montpellier en france et nous subissons beaucoup d'incendies suite à un été aux températures totalement hors norme.Le réseau de téléphone mobile est très pertubé et je souffre de mots de tête depuis le début du mois. Grâce à vos articles je peux faire des liens.... que le journal télé tait à la population.
surtout continuez et je vais partager votre blog autour de moi, je ne pourrai pas venir à votre conférence à montréal (cela fait un peu loin) mais je vous souhaite beaucoup de visiteur
Cordialement
Isabelle

Carlos Ramirez 13/09/2017 16:27

Bonjour Isabelle,
Merci beaucoup pour le commentaire. Oui les extrêmes de température sont principalement causés par la sinuosité des courants jets qui est accentuée. Et cela n'a ABSOLUMENT rien à voir avec le CO2 et la fable réchauffement climatique anthropique. Avec un Soleil plus faible, la dynamique et la chimie atmosphérique peut selon moi (et peu d'autres) changer. Nous avons tendance à dire " wow le soleil est fort aujourd'hui" entre nous lorsqu'il y a un soleil de plomb dehors. On se sent brûler presque! Lorsque j'entends quelqu'un dire ceci je dis " non c'est l'atmosphère qui est faible" ;-). Façon de parler bien sûr car en fait cela doit être lié à une augmentation de l'ozone dans la mésosphère vers les pôles et une diminution dans la stratosphère vers l'équateur. L'irradiance solaire varie peu mais elle est en baisse en ce moment et continuera sur cette voie probablement pour plusieurs années. Pour revenir aux courants jets, le prochain blocage atmosphérique pourrait vous apporter une période de froid intense cet hiver. Continuez de me tenir informé de ce que vous vivez par chez vous. Au fait, nous sommes 3 sur 5 personnes chez moi à avoir eu des maux de têtes pendant la dernière tempête magnétique. J'ai très très rarement mal à la tête! Merci pour vos encouragements pour la conférence et le partage de mes recherches.
Bonne journée!

rocbalie 12/09/2017 21:56

cela proviendrait donc de l'affaiblissement du champs magnétique du soleil qui ne jouerait plus son rôle de protecteur du système solaire .
reste a comprendre la saisonnalité du phénomène qui pourrait permettre d'entrevoir d'où viennent ces rayonnements .

Carlos Ramirez 13/09/2017 16:09

Bonjour Roc,
Oui exactement, lors de mon appel au centre de surveillance radiologique du Canada le physicien m'a dit qu'il n'y avait aucune étude sur la saisonnalité des radiations naturelles. Et pourtant, sur leur site il y est mentionné que la radioactivité de fond causée par la chaîne de désintégration de l'uranium ( radon, plomb, bismuth, polonium etc) AUGMENTE l'été. Principalement causé par les courants chauds (ascendants) dans l'atmosphère. Je sais aussi de mon côté que les systèmes dépressionnaires aide à faire sortir le radon du sol. Un peu comme dans une maison lorsqu'on a un foyer à l'étage, la pression négative fait rentrer plus de radon par les fondations. Étant donné que les records arrivent toujours l'automne, que les précipitations rayonnent souvent fortement pendant plusieurs heures (alors que le radon, bismuth, polonium, plomb présents dans l'atmosphère devraient tomber rapidement au sol), il faut considérer les rayonnements cosmiques secondaires. Peut-être que l'angle d'inclinaison et la précession amènent un champ magnétique au-dessus de ma géolocalisation. C'est une des possibilités qui m'a traversé l'esprit. Autre chose, la "plage" de pics semble s'étirer avec le temps. Avant c'était que le mois de novembre qui était intense. En 2016 ce fut d'octobre à début janvier 2017. Je ne peux que théoriser sur le phénomène mais, je suis sûr que nous allons finir par comprendre ;-). J'ai déjà obtenu un 140 CPM sur la pluie en septembre, avant que le Soleil reprenne de la vigueur.
Bonne journée Roc :-)