Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Venez partager et commenter ( dans le respect svp ) , ceci est un blog de brainstorming pour ceux et celles qui sont éveillés face à la réalité.

Articles avec #climatologie catégorie

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Météorologie, #Climatologie, #Soleil_cycle24

 

Comme je l'ai mentionné à plusieurs reprises, étant dans une période où l'activité solaire est faible et que les rayonnements cosmiques augmentent, la circulation et la chimie atmosphérique changent (couverture nuageuse amplifiée, forçage radiatif négatif, précipitations, ozone etc). La science officielle dit clairement que c'est le Soleil et la rotation de la planète qui influencent les courants atmosphériques. Tel un magicien, de l'autre main on nous miroite que c'est le réchauffement anthropique dû aux GES (gaz à effet de serre) qui accentue la sinuosité des courants jets, créant ainsi des blocages atmosphériques. Les principaux responsables des conditions de sécheresses et/ou temps frais. 

La tropopause, où se trouvent ces fameux courants jets, est présentement surélevée vers l'équateur et affaissée vers les pôles. C'est lorsque la tropopause "plonge" que les dépressions (cyclogenèse) se forment. Plus elle s'affaisse brutalement, plus la dépression est importante. Jumelée avec des vents de cisaillement faibles,cela amplifie le phénomène. Je tente d'expliquer tout ceci depuis un bon moment et j'y reviendrai en détails lors de la conférence à Montréal. 

Voici un exemple avec 3 images des courants atmosphériques de surface du jour, en partant du sud (Harvey) vers le nord. REGARDEZ LA VITESSE DES VENTS EN BAS À GAUCHE SUR LES IMAGES.

PASSONS À LA DÉPRESSION UN PEU PLUS AU NORD PRÈS DE LA CÔTE EST AMÉRICAINE:

ET ENFIN CELLE LA PLUS AU NORD:

Bien sûr, Harvey est maintenant une tempête tropicale mais ces images parlent d'elles-mêmes.

Surtout, il est important de rappeler à quel point la saison des cyclones de l'océan Indien a été surprenante en 2016-2017. Aucune activité cyclonique de novembre à janvier, UNE PREMIÈRE EN 50 ANS! 

Un autre petit rappel : 

 

Et maintenant, disons bonjour à Irma qui devrait atteindre le stade d'ouragan dans plus ou moins 48 heures. Nous verrons quelle force elle atteindra !

 

Une saison cyclonique 2016/2017 peu active et très singulière

Voir les commentaires

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Climatologie, #Météorologie

J'ai volontairement corrigé le titre de l'article car depuis que la réalité ne colle plus avec un réchauffement climatique anthropique, ils utilisent "changements" climatiques. Ils sont incapables de s'assumer ! 

Dans cet article paru hier, il est notamment mentionné que les ouragans sont aggravés par l'AUGMENTATION DU NIVEAU DES OCÉANS QUI EST ASSURÉMENT D'ORIGINE ANTHROPIQUE. Une citation d'Andrew Dessler,  professeur en science atmosphérique. Or, non seulement il n'y a RIEN de dramatique dans l'augmentation du niveau des mers, celle-ci n'a connu AUCUNE FLUCTUATION MAJEURE ET/OU ACCÉLÉRATION DEPUIS LE DÉBUT DE L'ÈRE INDUSTRIELLE. Sauf en ce qui a trait aux données satellitaires de la NASA qui semblent avoir doublé la soi-disante hausse depuis le début de leur collecte en 1993. Les MARÉGRAPHES CONTINUENT DE DÉMONTRER QU'IL N'Y A AUCUNE ACCÉLÉRATION. 

Comme si ce n'était pas assez, ces mêmes données marégraphiques de la NASA CONCORDENT AUCUNEMENT avec les autres modèles. 

L'augmentation du niveau des océans n'a absolument RIEN d'inquiétant et fait partie d'un PROCESSUS NATUREL en cette période qu'est l'Holocène. 

Les disciples du RÉCHAUFFEMENT climatique anthropique doivent certainement se demander pourquoi la CYCLOGENÈSE (formation de cyclone) DIMINUE !? Leur simple certitude construite sur une équation INCOMPLÈTE n'arrive pas à expliquer pourquoi les cyclones les plus puissants sont absents alors que LA TEMPÉRATURE BAS DES RECORDS DE CHALEURS  ANNÉE APRÈS ANNÉE! Selon EUX bien sûr, on se comprend...

La TROPOPAUSE SURÉLEVÉE vers l'équateur et AFFAISSÉE vers les pôles en cette période où le champ magnétique stellaire est affaibli et que les rayonnements cosmiques sont en hausses, encourage la formation des dépressions vers les pôles (violents orages en Russie, Paris, Québec) ,mais désavantage celles vers l'équateur. 

L'ouragan Harvey est un puissant phénomène météo certes, mais nous avons connu des années bien plus intenses par le passé. En 1886 par exemple :

Article sur ces évènements

PENDANT QUE J'ENTENDS AUX NOUVELLES TÉLÉVISÉES À QUEL POINT L'OURAGAN HARVEY, maintenant rétrogradé en tempête tropicale, EST UNE TEMPÊTE SANS PRÉCÉDENT. Voici son classement officiel selon la pression barométrique : 

Les précipitations sont toutefois assez impressionnantes et cadrent justement dans mes recherches. Notez aussi sa trajectoire en "loupe" qui l'a rend quasi stationnaire. Mais la tempête comme telle, est LOIN d'être la plus puissante à avoir perturber les États-Unis!! Évidemment, plus la société évolue avec la multiplication de ses infrastructures et des dépendances technologiques, plus ces évènements auront des répercussions. 

Voici maintenant la nouvelle journalistique qui gagne la palme d'or d'incohérence de la semaine, c'est de la folie pure et simple! " EST-CE QUE L'OURAGAN HARVEY VA DÉMONTRER À TRUMP QUE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE EXISTE?" (oui j'ai encore corrigé le titre, il ne faut pas les laisser faire).

Je vous épargne la traduction de l'article, voici le lien  .

J'expliquerai en détails la réalité climatique lors de ma conférence à Montréal le 30 septembre 2017. Ce sera une belle occasion pour moi de rencontrer d'autres personnes qui pensent par elles-mêmes et qui osent encore les remises en question dans ce monde d'opinions préfabriquées. 

En terminant, je vous propose un voyage dans le temps avec un grand titre du 30 août 1893 qui sonne exactement comme plusieurs ayant été publiés cette semaine. 

 

Les ouragans et le réchauffement climatique selon le New York Times

Voir les commentaires

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Climatologie

Heureusement, il y a des journalistes plus éveillés que d'autres !

J'aime bien aussi ce passage plein de sens : " au Canada, un grand nombre de médias qui ne connaissent pas les problèmes, NE SONT QUE DES NAVIRES VIDES QUI ATTENDENT D'ÊTRE COMBLÉS PAR LE GOUVERNEMENT TRUDEAU".

 

"L'accord de Paris et la valeur du carbone ne sont qu'une cynique saisie de fonds du gouvernement",Toronto Sun

Voir les commentaires

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Climatologie, #Soleil_cycle24

On nage en plein délire dans cet article  de La Presse où Al Gore est pratiquement élevé au rang de prophète climatique. Je ne peux pas croire que certaines personnes avalent tout rond ces absurdités qui n'ont rien de scientifiques.

 

Selon le quotidien, les prédictions insensées d'Al Gore en 2006 se sont réalisées. MONTÉE DES EAUX, INCENDIES, VENTS VIOLENTS ETC. L'élévation du niveau des océans est un phénomène naturel en cette période qu'est l'Holocène ET N'A RIEN DE DRAMATIQUE. Évidemment nous avons des périodes plus chaudes et d'autres plus froides mais celles-ci répondent aux cycles d'activité magnétique du soleil. Le champ magnétique stellaire était puissant lors de l'optimum climatique médiéval (aussi appelé maximum médiéval) et plus faible lors des périodes glaciaires comme le minimum de Dalton et de Maunder. Et tout ceci a un lien direct avec les rayonnements cosmiques qui sont plus intenses lorsque notre étoile est faible. Ceux-ci ont un impact direct sur la chimie et la dynamique atmosphérique. Des courants jets dont la sinuosité est accentuée (blocages atmosphériques et extrêmes de température), une tropopause surélevée en équateur et affaissée aux pôles. Moins d'ozone dans la stratosphère à l'équateur et plus dans la mésosphère aux pôles. Ceci a naturellement aussi un impact au niveau de l'intensité des UVA et UVB. Le cycle des glaciers peut être ainsi légèrement plus affecté par la sublimation mais absolument pas par le réchauffement atmosphérique! Il y a aussi bien sûr la géothermie. 

J'avais commencé à expliquer dans cette vidéo que les déluges allaient se multiplier assez rapidement et que le forçage radiatif négatif (albédo) naturel allait s'amplifier étant donné la formation de nuages (molécules d'eau) par les rayonnements cosmiques primaires et secondaires. Le potentiel d'initiation de la foudre augmentera lui aussi. Nous sommes dans une période de transition qui nous mèneras, si les variables à l'équation demeurent les mêmes, à une autre période glaciaire. Une période où normalement l'activité volcanique est elle aussi à la hausse (albédo amplifié).

Et voici probablement la pire citation de l'article: "Car Al Gore AVAIT RAISON: l'eau a bel et bien monté à Manhattan..."

 Oui l'eau a monté à Manhattan LORS DU PASSAGE D'UN OURAGAN QUI A CRÉÉ UNE ONDE DE TEMPÊTE. Cela n'a RIEN À VOIR avec la fonte des glaces et le niveau des océans!! Et Oui des morceaux d'iceberg se détachent, MAIS DE FAÇON NATURELLE ANNÉE APRÈS ANNÉE. La géothermie a aussi son rôle à jouer à ce niveau selon la géolocalisation. Bien sûr ils iront prendre des images du côté Est de l'Antarctique où l'activité volcanique sous-marine est très présente. Mais feront fi de l'accumulation de glace dans les autres secteurs. 

On nous prend vraiment pour des idiots !

 

 

La Presse, Al Gore et le comble de l'absurdité...

Voir les commentaires

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Séismes, #Soleil_cycle24, #Bouleversements, #Climatologie, #Météorologie

Le foyer du séisme a été triangulé à 46 km de profondeur et à 23 km au SW de Puerto San Jose.

Je profite de cette brève publication pour annoncer que la production de vidéos va bientôt reprendre. Dans la dernière vidéo il y a quelques mois, j'avais expliqué que l'augmentation des rayonnements cosmiques par la faiblesse du Soleil affecterait la météorologie et ultimement, le climat par un refroidissement. Qu'il y aurait de plus en plus de couverture nuageuse ( albédo ), d'averses, d'inondations, des extrêmes de température, d'orages, de potentiel d'initiation de la foudre etc. L'atmosphère est de plus en plus ionisée par le bombardement de particules cosmiques primaires et secondaires. Il faut s'attendre à beaucoup de bouleversements! Dont les tornades qui ne s'expliquent pas uniquement par la thermodynamique. Ces informations seront très importantes compte tenu que l'Église des changements climatiques anthropiques va en profiter pour sonner l'alarme et passer la quête dans les rangs des personnes qui refusent de penser par elles-mêmes.

Séisme de magnitude 6.8 au Guatemala et message importantSéisme de magnitude 6.8 au Guatemala et message important

Voir les commentaires